Forum pour étudiants et jeunes diplômés USTHB
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Salon International du livre d’Alger débutera lundi prochain à la SAFEX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admino
Admin


Nombre de messages : 579
Localisation : alger
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Le Salon International du livre d’Alger débutera lundi prochain à la SAFEX   Jeu 23 Oct - 16:10

Boucenna : “La vente en gros au Sila, c’est terminé !


Le président du comité d’organisation a promis une “édition de la maturité”, qui restaurera l’image du salon et fera la part belle aux “auteurs, éditeurs et lecteurs”.



“Le salon sera, cette année, celui des éditeurs. Il n’y aura pas d’autres exposants.” Le président du comité d’organisation du Sila, Mohamed Boucenna, s’est voulu très clair, hier, face à la presse. Les importateurs, regroupeurs — très nombreux les années précédentes — ou libraires ne pourront désormais faire partie des exposants qu’en tant que représentants officiels d’éditeurs. “Nous ne voulons plus voir ces couloirs tellement encombrés de cartons que les visiteurs ne peuvent même plus circuler. Je vous le dis, la vente en gros au Sila, c’est terminé !” martèle le directeur de l’Anep. Et Boucenna d’affirmer que le salon sera le lieu de rencontres de trois acteurs seulement : “l’éditeur, l’auteur et le lecteur”. Une vision totalement partagée par Smaïl Ameziane, président du Snel. Pour le représentant des éditeurs, le capharnaüm qu’était devenu le salon a fait que “les professionnels algériens sont devenus invisibles, totalement noyés dans la masse”.
Autre mesure visant “une professionnalisation du salon”, la limitation des quantités : chaque éditeur ne pourra désormais exposer et vendre que les livres qu’il édite, et ce, dans des quantités prédéterminées : 100 exemplaires pour les nouveautés, 50 pour les titres ayant moins de 5 ans et 5 pour les autres. Conséquence, selon les organisateurs, une plus grande diversité pour les lecteurs. “Cette année, ce sont 120 000 titres qui seront présentés au public, soit une progression de 50%, par rapport à l’année dernière”, précise Sid-Ali Sakhri, responsable du Syndicat des librairies Aslia, partenaire de la manifestation. “Cela évitera cette aberration qui fait que l’on retrouvait encore l’année dernière certains titres dans plusieurs stands”, renchérit le libraire. Cette volonté de cadrage, d’“assainissement”, selon les propres termes de Boucenna, sera également matérialisée par une application “rigoureuse” du règlement du Sila.

7 prix pour “encourager la création”
Des prix littéraires seront remis pour la première fois. À la traditionnelle remise du Prix des libraires s’ajouteront 7 autres distinctions qui seront décernées au meilleur roman (en français et en arabe), au meilleur roman enfance et jeunesse (en français et en arabe), au meilleur livre lié au patrimoine (en français et en arabe), et au meilleur ouvrage écrit en amazigh. Le comité promet une animation “très riche” dans deux espaces distincts : la mezzanine où seront débattus des thèmes liés à la littérature de jeunesse – le credo du salon est “Raconte-moi un livre” – ; l’hôtel Hilton qui jouxte la Safex et qui abritera le colloque annuel, consacré aux relations entre “Le monde arabe et l’Occident : choc des civilisations et stratégies d’hégémonie”. Pascal Boniface, expert en géostratégie, Georges Corm, ancien ministre libanais et consultant international, ainsi qu’Alain Gresh, directeur adjoint du Monde diplomatique sont ainsi annoncés en tête d’affiche. Côté “marronniers”, de nombreux hommages, dont ceux rendus à Rachid Alliche, pendant longtemps journaliste à Liberté, au petit Omar, héros de La Bataille d’Alger ou à l’immense poète de la “négritude”, Aimé Césaire sont également prévus.
“Cette édition sera celle de la maturité”, souhaitent les organisateurs qui mettent en avant la principale richesse du salon, “le public”. Un public de plus en plus nombreux et assidu. Le Salon international du livre d’Alger a reçu plus de 400 000 visiteurs l’année dernière. Soit 250 000 de plus que son célèbre homologue parisien. C’est “en hommage et par respect” à la fidélité de ce public, qu’ils promettent de faire oublier l’image de foire – au sens propre comme au figuré – qui colle à la peau du Sila. Rude défi.

Le Sila 2008 en chiffres
Le Sila se tiendra du 27 octobre au 5 novembre. Durant ces dix jours on pourra y voir :
- 400 exposants représentant 23 pays ; parmi ceux-ci : 5 pays d’Amérique latine ;
- 120 000 titres ;
- 45 activités entre conférences, cafés littéraires, débats et commémoration (1er Novembre) ;
- 8 prix littéraires ;
- 8 hommages.

article: liberte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usthb.mesetudes.net
 
Le Salon International du livre d’Alger débutera lundi prochain à la SAFEX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 18ème Salon International du Livre d'Alger - SILA 2013
» Inauguration à Alger du Salon international du médicament et de l'équipement médical
» Salon international de la chasse du 31 mars au 3 avril
» Octobre-Novembre 2013 : 18e salon du livre d'Alger
» BIJORHCA : Salon international du bijou fantaisie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum USTHB :: Forum :: Actualité-
Sauter vers: